Roissy : du street art exposé au siège d’Air France

0
146

L’artiste Brikx a installé neuf portraits réalisés avec des plaques de Lego.

Roissy. L’artiste Brikx expose neuf de ses œuvres dans le hall principal du siège d’Air France. LP/Thibault Chaffotte
Roissy. L’artiste Brikx expose neuf de ses œuvres dans le hall principal du siège d’Air France. LP/Thibault Chaffotte

Le siège d’Air France à l’aéroport de Roissy accueille une exposition de street art jusqu’au 26 janvier. L’artiste exposé, Brikx s’est mis à la disposition du public et des salariés de la compagnie aérienne pour parler de ses œuvres. Beaucoup ont remarqué ces portraits de personnalités faits à partir de plaques de Lego.

« C’est vous qui faites ça ? s’enquiert Sophie, fan de street art, qui travaille au service maîtrise d’ouvrage, en se précipitant auprès de l’artiste. C’est très original, j’ai beaucoup. – Vous les avez tous reconnus ? Interroge-t-il. Chaque visiteur qui s’arrête joue à ce jeu quelques minutes le temps d’identifier Bill Gates, Tom Cruise, Saint-Exupéry, le Général de Gaulle, ou Mark Zuckerberg. L’artiste a choisi ces personnages en lien avec l’univers de l’aviation mais aussi les nouvelles technologies auxquelles se rapportent ses portraits à l’apparence pixélisée.

« Je cherche à dévier du circuit classique des galeries d’art pour exposer dans des lieux inattendus. J’aime aller à la rencontre des gens », explique Brikx. Inconditionnel de la rue, il colle ses plaques de plastiques à Paris, Charenton (sa ville), en Italie, en Allemagne, à Tahiti, au Danemark, souvent pour y mettre le portrait de la personne qui a donné son nom au lieu. En tout, une centaine de ses œuvres sont exposés aux yeux des badauds du monde entier, quand elles ne sont pas arrachées ou volées.

« J’ai commencé par le graffiti dans les années 1990, indique-t-il. J’ai découvert ça à New York.J’aimais bien ces couleurs, ces formes, ça m’a interpellé. »

Che GUEVARRA, rue de la révolution à Montreuil © BRIKX
Che GUEVARRA, rue de la révolution à Montreuil © BRIKX

Pendant des années, il a lui aussi peint les murs des villes, la nuit, en se gardant de se faire prendre par des vigiles ou des policiers. « À un certain âge, le côté illégal devient compliqué, avoue-t-il. Je me suis demandé comment créer quelque chose que tout le monde puisse voir dans la rue. » C’est alors qu’il s’inspire des petites briques de plastique avec lesquelles il a toujours joué. Cela fait désormais huit ans, qu’il pose ses plaques dans les villes.

Jean ROUSSEAU à la Médiathèque Jean ROUSSEAU de Champigny sur Marne © BRIKX
Jean ROUSSEAU à la Médiathèque Jean ROUSSEAU de Champigny sur Marne © BRIKX

Pascal, pilote de ligne, s’est arrêté quelques minutes pour discuter avec l’artiste. « J’ai bien le fait de mettre de la modernité dans des portraits connus et ancien », indique-t-il. Lui aussi se dit particulièrement intéressé par cette forme d’art. « J’ai toute une collection de tags que j’ai pris en photo partout dans le monde », confie-t-il.

Exposition visible jusqu’au 26 janvier et accessible par le hall d’embarquement M du terminal 2E.

source : Le Parisien

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here