Gestion rationnelle des ressources forestières : Un nouveau Code forestier plus complet en finition

0
39

Le Gouvernement du Sénégal s’engage à mettre de l’ordre dans l’exploitation des ressources forestières. Pour cela, un nouveau Code forestier plus complet sera mis en place dans les plus brefs délais.

Le gouvernement sénégalais compte améliorer le Code forestier pour optimiser la gestion des ressources
Le gouvernement sénégalais compte améliorer le Code forestier pour optimiser la gestion des ressources

L’annonce est du ministre de l’Environnement et du Développement durable. Le Pr Mame Thierno Dieng animait une conférence de presse sur la situation de l’exploitation illicite du bois dans le Sud du pays.

Le Pr Mame Thierno DIENG - Dermatologue à la tête du ministère de l'environnement et du développement durable
Le Pr Mame Thierno DIENG – Dermatologue à la tête du ministère de l’environnement et du développement durable

Les autorités sénégalaises veulent mettre en place un dispositif efficace de gestion et de contrôle des ressources forestières. C’est dans cette perspective que le ministre de l’Environnement et du Développement durable a convié la presse, hier, pour éclairer la lanterne des populations sur la question.

Il s’est agi, pour Mame Thierno Dieng, d’informer sur la recrudescence des actions illicites d’agression des forêts du Sud du pays. Selon lui, la lutte contre la coupe illicite de bois est érigée en priorité nationale. Une décision qui entre en droite ligne de la politique de préservation de l’environnement.

Dans sa communication, le ministre s’est incliné devant la mémoire des victimes des attaques survenues dans la localité de Boffa-Bayotte.

Le Pr Mame Thierno Dieng a aussi condamné cet acte barbare et ignoble qui a coûté la vie à 15 individus. Il a, par ailleurs, indiqué que face à la gravité des faits, le Président de la République a manifesté son sens de responsabilité dans la gestion de cette affaire.

Ce faisant, le Chef de l’Etat a donné deux directives que le ministère de l’Environnement et du Développement durable se doit d’exécuter.

Il s’agit, dans un premier temps, de finaliser, sans délai, un nouveau Code forestier en relation avec les autres ministères concernés. Selon les experts, l’actuel Code présente des limites quant à la prise en compte de certains aspects liés aux délits d’exploitation illicite des ressources forestières.

Ainsi, pour les autorités en charge de la gestion de l’environnement, avec l’avènement du nouveau Code, les peines seront durcies pour tout trafiquant de bois. Il est également prévu la création de nouveaux délits aggravés comme le trafic international de bois et l’association de malfaiteurs portant sur le trafic de bois.

La deuxième mesure prise par le Président de la République est relative à l’arrêt d’octroi du permis de coupe de bois. Une mesure qui s’applique exclusivement, jusqu’à nouvel ordre, à la région naturelle de Casamance (les régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou). « La campagne d’exploitation des ressources forestières va bientôt démarrer, pour une durée de 10 mois, mais les régions de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou n’en feront pas partie », a informé le ministre.

source : Le Soleil

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here